Le Réseau suisse café récits fait ses premiers pas en Suisse romande

Les cafés récits («Erzählcafé») sont déjà bien développés en Suisse alémanique. Il est temps maintenant de regarder au-delà des barrières linguistiques et d’explorer les projets qui sont en cours en Suisse romande. Quelles variétés de cafés récits existent? Comment pouvons-nous réaliser ensemble notre objectif de soutenir des cafés récits animés avec soin?

 

Quelles ont été vos premières impressions de la réunion?
La réunion a clairement montré que de nombreuses rencontres autour des récits de vie existent déjà et se déroulent sous différentes formes. La coopération avec les structures et groupes existants, comme l’Association de recueilleuses et recueilleurs de récits de vie et le Collectif D.I.R.E, que j’ai été ravie de découvrir, sera très importante.

Qu’avez-vous retenu des participants de la première réunion?
J’ai été frappée par le fait que de nombreux indépendants étaient présents lors de la première réunion. La question du financement et de l’approche des institutions est donc très importante. Il est aussi évident que nous devons mieux faire connaître la version française de notre site web.
Des représentants d’une organisation étaient-ils présents?
Bien sûr! Des représentants de Pro Senectute Fribourg et de Pro Senectute Arc Jurassien étaient présents et nous avons pu tenir la réunion dans les salles de Pro Senectute Lausanne. Fait particulièrement encourageant: François Dubois de Pro Senectute Arc Jurassien commencera en septembre avec un clycle de 10 café-récits qui auront lieu à Nechâtel! Une représentante de l’Université de Fribourg était également présente, ce qui a été très utile pour les considérations relatives à la formation continue des animateurs et animatrices.

Quelles sont les prochaines étapes prévues?
D’après les échos de la première réunion, nous avons quelques idées. Une intervision francophone est prévue pour le printemps 2020. Les réunions de travail, qui se sont tenues jusqu’à présent en allemand, se dérouleront dans les deux langues. Bien sûr, nous voulons aussi traduire le logo en français dès que possible.

Rhea Braunwalder
Rhea Braunwalder fait partie de l’équipe de projet du Réseau suisse café récits depuis 2017 et anime des cafés récits à Saint-Gall. Elle a fait la connaissance de la méthode à Göttingen pendant ses études d’ethnologie.